ABSTRACT

A poster child for reforms and growth in Latin America, Chile’s economy has proved its dynamism in the last decades. Over the last 20 years, Chile has enjoyed sustained economic growth and improved its performance in many dimensions that are essential to a good life, notably on health outcomes, quality of housing and access to basic services. However, the relationship between many social well-being indicators and economic growth is not always linear. In fact, economic growth can occur simultaneously with downturns in certain indicators. Furthermore, high growth levels in Chile have been related to mounting inequality, which is clearly a potential threat for social well-being.

Likewise, economic progress has been unequal across the country. Some regions have lagged behind, while others take a clear lead in development. This raises questions about the homogeneity of social well-being in the country. Getting the complete picture of social well-being and its development in Chile therefore requires looking at sub-national indicators, rather than national averages alone.

The objective of this research is twofold. First, it will provide insights on levels of social well-being across Chilean regions with the objective of providing a more nuanced picture of Chile’s well-being standpoint. Second, it will observe the relationship between regional economic performance and social well-being indicators, analysing whether disposable income is indeed a good proxy measure for well-being across regions in Chile or if economic progress is not translating into generally higher living standards for citizens.

Using data from the OECD’s “How’s your region” database, this document observes the inequalities in social well-being across regions in Chile. Indeed, redistributive policies in the past years have been insufficient to counterbalance Chile’s centralised governance structure and polarized economy, where Santiago and mining regions rank far above the rest. However, this study concludes that it would be unfair to attribute all differences in social well-being being to economic development. In fact, many key indicators for social well-being proved to be worse in richer areas with higher inequalities, such as the safety indicator. Achieving high social well-being standards across Chile will therefore not just be a question of economic growth. Policy makers will have to pay increasing attention to redistributive policies and aim to target the externalities caused by economic growth.


RÉSUMÉ

Enfant modèle en matière de réformes et de croissance économique, l’économie chilienne a prouvé son dynamisme au cours des dernières décennies. En effet, au cours des 20 dernières années, alors que la croissance économique n’a cessé de se fortifier, le Chili a nettement amélioré ses performances dans de nombreuses dimensions nécessaires au bien-être collectif, notamment en matière de santé, de qualité du logement et d’accès aux services de base. Toutefois, la relation entre de nombreux indicateurs de bien-être social et la croissance économique n’est pas toujours linéaire, car la croissance économique peut faire évoluer les indicateurs dans des directions opposées. En outre, une croissance élevée s’accompagne généralement d’une inégalité croissante, une menace potentielle pour le bien-être social.

De même, les progrès économiques ont été inégaux à travers le pays, certaines régions bénéficient clairement du développement du pays, tandis que d’autres prennent du retard. Ce constat interroge l’homogénéité des dimensions du bien-être social dans les régions du pays. Pour compléter l’appréhension du développement social et du bien-être au Chili, il faut alors examiner les indicateurs infranationaux plutôt que les moyennes nationales.

L’objectif de cette recherche est donc double. Premièrement, nous fournirons des informations sur les différents niveaux de bien-être dans les régions chiliennes, afin de présenter une description complète et multidimensionnelle du bien-être au Chili. Par ailleurs, nous observerons la relation entre la performance économique régionale et ces indicateurs, en questionnant la pertinence du revenu disponible comme mesure effective du bien-être pour les différentes régions du Chili et vérifiant la corrélation entre progrès économique et élévation des niveaux de vie pour tous les citoyens.

À l’aide des données de la section « Comment va votre région ? » de l’OCDE, nous avons remarqué que les inégalités sociales en termes de bien-être sont nombreuses dans toutes les régions du Chili. Les politiques de redistribution de ces dernières années ont en effet manqué d’envergure pour contrebalancer la structure centrale et l’économie polarisée du Chili; Santiago et les régions minières se positionnant loin devant les autres pour ce qui est de la question du bien-être social. Cependant, notre étude a conclu qu’il serait injuste d’attribuer toutes les différences de bien-être social au développement économique. De nombreux indicateurs clés pour le bien-être social, comme la sécurité, se sont avérés être bien plus préoccupants dans des endroits plus riches, où les inégalités sont plus fortes. L’optimisation du bien-être social au Chili ne se sera donc pas seulement affaire de croissance économique. Les décideurs devront accorder une attention croissante aux politiques sociales de redistribution, en capitalisant particulièrement sur les externalités engendrées par la croissance économique.

Find the full version of the Social Well-being research team’s first report here: Social well-being across regions in Chile

Coordinator: Joaquín Cárceles

Researchers: Niya Shekerova, Veera Mo, Louise Bacquet, Hendrik Von Schlieben, Alberto Bailín Rivarés and Jorge Vazquez

Featured photo from: https://pixabay.com/es/puerto-cisnes-regi%C3%B3n-de-ays%C3%A9n-chile-1137767/